En cas de décès de votre conjoint

En cas de décès, quels sont les droits pour les proches, les démarches et les bons interlocuteurs ?

Les formalités administratives

Lors du décès de votre conjoint, vous pouvez faire valoir un certain nombre de droits. La première étape est d’informer du décès de l’assuré (mairie, notaire, banque, caisses de retraite, etc.).

Pour en savoir + : consultez la rubrique "Pension de réversion" sur le site de l'Assurance Retraite.

La retraite de réversion

Elle représente une partie de la retraite de base et de la retraite complémentaire dont aurait pu bénéficier l’assuré décédé. Celle-ci est versée sous certaines conditions.

Pour en savoir + : consultez la rubrique "Pension de réversion" sur le site de l'Assurance Retraite.

Le capital décès

Le capital décès garantit à vos ayants droit le versement d’une indemnité sous certaines conditions.

Pour en savoir + : consultez la rubrique "Capital décès" sur le site de l'Assurance Retraite.

L’Assurance maladie

Les prestations de l’Assurance maladie du veuf ou de la veuve dépendent de son activité professionnelle.

Pour en savoir + : consultez la rubrique "Assurance maladie" sur le site de l'Assurance Retraite.

Les droits vis-à-vis de l’entreprise

Au décès de l’assuré, le conjoint survivant bénéficie d’un certain nombre de droits sur l’entreprise. Le notaire peut proposer une information claire et adaptée à chaque situation.