Retraite progressive : 4 bonnes raisons de la demander

Vous avez 60 ans ou plus, et vous réunissez 150 trimestres ? Vous pouvez choisir d’aménager votre fin de carrière et d’améliorer le montant de votre future retraite grâce à la retraite progressive. 4 bonnes raisons d’opter pour ce dispositif.

1- Percevoir une partie de votre pension de retraite, en plus de votre salaire

La retraite progressive vous donne la possibilité d’exercer une ou plusieurs activités à temps partiel, tout en percevant, en plus de votre salaire, une partie de votre retraite de base et complémentaire.

Pour déterminer le montant de votre retraite progressive, une retraite provisoire est calculée sur la base de vos droits au moment de votre demande.
La part de retraite versée dépend de votre temps de travail. Par exemple : un temps de travail à 80% vous donne droit au versement d’une part de retraite de 20%.

2- Aménager votre temps de travail

Dès 60 ans, et si vous totalisez 150 trimestres d'assurance, la retraite progressive peut être une solution pour entamer une transition en douceur entre la vie active et la retraite.

  • Si actuellement vous travaillez à temps plein
    Vous devez obtenir l’accord de votre employeur pour passer à temps partiel.
    Pour prétendre à la retraite progressive, votre temps partiel doit représenter entre 40% et 80% d’un temps plein. Par exemple : si votre entreprise applique les 35 heures hebdomadaires, vous devez travailler entre 14 et 28 heures par semaine.
  • Si actuellement vous travaillez déjà à temps partiel
    Vous devez vous assurer que votre durée de travail à temps partiel est bien comprise entre 40 % et 80% de la durée de travail à temps plein de votre entreprise.
    Vous avez la possibilité de gagner plus qu’avant tout en continuant à travailler sur le même rythme de travail, en demandant simplement à bénéficier de la retraite progressive (sans que vous ayez besoin de l'accord préalable de votre employeur).

3- Améliorer le montant de votre future retraite

Tant que vous exercez une ou plusieurs activités à temps partiel, vous continuez de cotiser pour votre retraite, d’acquérir des points pour votre retraite complémentaire et donc d’améliorer son montant.

Lorsque vous cessez votre activité et demandez votre retraite définitive, le montant de votre pension de retraite est recalculé en tenant compte des droits supplémentaires acquis au titre des cotisations versées pendant la période de retraite progressive.
Une comparaison est faite entre l’ancien montant (calculé au moment de votre demande de retraite progressive) et le nouveau. Le montant le plus élevé est retenu.

Sous réserve de l’accord de votre employeur, vous pouvez aussi cotiser pour la retraite sur la base du salaire à temps plein pour votre activité à temps partiel : vous percevrez ainsi une retraite d’un montant identique à celui que vous auriez obtenu en travaillant à temps plein.

4- Continuer à acquérir des trimestres

La retraite progressive vous permet de continuer à acquérir des trimestres d’assurance ; ce que n’autorise pas le cumul emploi-retraite. Un atout majeur si vous ne justifiez pas de la durée d’assurance nécessaire (c’est-à-dire le nombre de trimestres) pour bénéficier de votre retraite à taux plein.

Pour en savoir plus sur les conditions d’accès à la retraite progressive, les démarches à entreprendre,
consultez la rubrique "Diminuer mon activité en fin de carrière" sur le site de l’Assurance retraite

Vous souhaitez en savoir plus sur le montant de votre retraite ?
•    En vous connectant à votre espace personnel sur le site de l’Assurance Retraite, vous pouvez consulter votre estimation indicative globale (EIG). Elle comporte le montant estimatif de votre retraite, calculé à différents âges de départ.
•    Pour obtenir à tout moment une estimation du montant de votre future retraite de base, utilisez le service en ligne Estimer le montant de ma retraite tous régimes confondus


Commentaires (0)