Le principe de répartition

Le système de retraite français repose pour une large part sur le principe de la répartition, fondé sur la solidarité inter-générationnelle.

Les cotisations retraite, versées par les actifs et par leurs employeurs, sont immédiatement utilisées pour payer les retraites.

Ainsi, les cotisations d’aujourd’hui financent les retraites d’aujourd’hui.

Le système de répartition se caractérise par l'existence :

  • d’un contrat entre les générations : chaque génération d’actifs contribuant aux paiements des retraites de la génération précédente ;
  • de mécanismes de redistribution de revenu au bénéfice des populations les moins aisées ;
  • de mécanismes de solidarité au sein d’une même génération, les périodes d’interruption de travail (chômage, maternité, maladie...) pouvant être considérées comme des périodes "avec cotisations" ;
  • de mécanismes de compensation entre les différents régimes par répartition.