Le système de retraite en France

Avec plus de 36 régimes de retraite différents, le paysage de la retraite en France est diversifié et complexe. Découvrez dans cette rubrique des informations sur le système de retraite en France...

Le système de retraite français d’aujourd'hui, s'est mis en place progressivement depuis 1945, année de création du régime général, pour l'ensemble des salariés du privé. Au départ, il avait été prévu que tous les régimes y soient intégrés ; mais les régimes spéciaux, les régimes des fonctionnaires et ceux des indépendants ont finalement conservé leur autonomie.

Les ordonnances de 1945 créant la sécurité sociale ont institué un régime par répartition, qui prévaut encore aujourd’hui pour les régimes de base et complémentaires. Les premières assurances sociales mises en place dans les années 1930 reposaient sur un système de retraite par capitalisation. Mais au sortir de la guerre, l’idée de solidarité s’est imposée. Dans un système de retraite par répartition, les cotisations, versées par les actifs sont immédiatement utilisées pour payer les pensions des retraités.

A partir de 1947, pour pallier l'insuffisance des pensions servies du régime général, des régimes complémentaires se mettent en place pour certaines catégories professionnelles. En 1972, le régime complémentaire des salariés du régime général, géré par l'Arrco et l'Agirc, devient obligatoire. Par la suite, tous les régimes complémentaires deviennent progressivement obligatoires à leur tour.
Ce système repose donc sur une forte solidarité entre générations. Son équilibre financier dépend du rapport entre le nombre de cotisants et celui des retraités.

En 2008 : 1,5 actif pour 1 retraité.
Estimation pour 2040 : 1 actif pour 1 retraité dans le régime général.

Pour en savoir plus :

Découvrez ci-dessous une vidéo pédagogique de l'Assurance Retraite intitulée "La retraite, comment ça marche" :