AVC : les bons réflexes pour sauver des vies en Aquitaine

lundi 30 septembre 2013
  • Visuel AVC
Troisième cause de mortalité et première cause de handicap en France, les accidents vasculaires cérébraux entraînent une surmortalité des moins de 65 ans en Aquitaine. Cette maladie touche en moyenne 20 personnes par jour en Aquitaine dont 8 garderont des séquelles invalidantes.

Dans le cadre du Plan national AVC, l’Agence régionale de santé d’Aquitaine et ses partenaires, dont la Carsat Aquitaine, ont fait des AVC, depuis 2011, une priorité régionale de santé publique pour apprendre aux aquitains à reconnaître les premiers signes d’alerte et les informer de la conduite à tenir : appeler impérativement et immédiatement le 15.

Une urgence vitale. Tout le monde peut être touché. Les symptômes sont simples à retenir :

  • une faiblesse musculaire soudaine ;
  • une paralysie d’un bras ou du visage ;
  • des difficultés à parler, qui peuvent être accompagnées ou non de troubles de l’équilibre, de la vision ou encore de maux de tête.

Si l’un de ces symptômes est constaté, et même s’il disparaît après quelques minutes, il peut s’agir d’un AVC.

Pourtant, ces signes d’alerte sont méconnus, tout comme la conduite à tenir. Il y a urgence : le malade dispose seulement d’un délai de 4 heures pour être hospitalisé et recevoir un traitement destiné à limiter les séquelles et optimiser ses chances de guérison.

Le temps fort de cette campagne, cette année, se déroulera durant les mois d’octobre et de novembre, dans toute l’Aquitaine, pour encadrer la journée mondiale des AVC du 29 octobre 2013.

Une journée d'information pour le grand public aura lieu le samedi 19 octobre à Bordeaux, place Bey Berland. Le Service social de la Carsat Aquitaine sera présent pour accompagner les personnes ayant besoin d'une aide pour un retour à domicile ou un retour à l'emploi.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site dédié sur le site de l'ARS Aquitaine. Consultez en ligne le programme de la journée du 19 octobre.


Commentaires (0)