Où en êtes-vous de vos vaccins ?

mardi 22 septembre 2015

Rentrée scolaire, profitez-en pour faire le point sur votre vaccination et celle de votre entourage...

La plupart du temps, les personnes qui ne sont pas à jour de leurs vaccins l’ignorent. C’est regrettable car sans le savoir, elles se mettent en danger et prennent le risque de contaminer les personnes les plus vulnérables de leur entourage : nouveaux nés, personnes âgées ou fragiles...

Pourtant, le vaccin est la seule protection efficace contre certaines maladies infectieuses, qui peuvent conduire à l’hôpital : atteintes respiratoires ou du cerveau, surdité, stérilité...

Chacun doit avoir également conscience, qu’à chaque âge de la vie, la vaccination est nécessaire, puisque des rappels sont prévus et des vaccins sont conseillés pour certaines populations (en fonction de l’âge, de la profession...).

Restez particulièrement vigilants face à la rougeole avec le vaccin ROR :

  • le niveau de protection vaccinale, bien qu’en progrès, est toujours insuffisant pour éviter un retour de l’épidémie ;
  • cette maladie peut avoir des conséquences graves : pneumonies et encéphalites.

L’Aquitaine a été impactée par une épidémie de rougeole entre 2008 et 2011 : 1 cas sur 2 a concerné des 15 à 30 ans et 30 % des personnes ont été hospitalisées.

Il existe une seule solution pour se protéger : la vaccination avec deux doses pour les personnes âgées de 1 à 32 ans.

Pour optimiser le nombre de doses de vaccin en tenant compte des connaissances, et garantir une protection optimale, le calendrier vaccinal a été simplifié. Retrouvez plus d’informations sur le site de l'ARS Aquitaine.
Pour savoir facilement où vous en êtes dans vos vaccins, créez gratuitement votre carnet de vaccination électronique qui vous alertera par mail et sms des rappels à faire : rendez-vous sur www.mesvaccins.net.

Tous les vaccins obligatoires ou recommandés sont remboursés à 65 % par la sécurité sociale, et la différence est prise en charge par la mutuelle, même sur les forfaits de base.

La vaccination : parlez-en à votre médecin, pharmacien, infirmier ou sage-femme. Protégeons-nous, vaccinons-nous !


Commentaires (0)